Technologie |

 

Tous nos produits sont homologués CE.

Le décret 2009-890 du 22 juillet 2009 entré en vigueur le 1er juillet 2010 réglemente les équipements de protection individuelle et notamment les équipements pour motocycliste. Il indique que tous les produits laissant à penser qu’ils offrent une protection doivent être effectivement protecteurs et répondre ainsi à une certification.

Cette certification s’obtient par la validation de différents tests (chimiques, ergonomiques, mécaniques…) réalisés par un organisme Européen agréé.

Pour reconnaître un produit qui répond à cette exigence, nous avons apposé le logo ci-dessus.

logo CE

 

La route du produit

 L’ensemble de nos tests sont effectués par deux laboratoires français certifiés par l’Etat. En faisant appel à ses deux prestataires on ne peut plus rigoureux, nous sommes certains de proposer à nos clients finaux de véritables équipements de protection individuelle, adaptés à la moto.

 

  1. Design produit 

Segura accorde une attention particulière au design de ses produits, offrants ainsi à ses clients des équipements d’une fiabilité parfaite.Nos designers développent un échantillon qui va subir tous les tests nécessaires à son homologation.

 

segura

2. Tests d’homologation CE                                           

  • Test chimique : 

Le but est de vérifier que les matières utilisées ne sont pas nocives pour l’utilisateur.

Sont ainsi analysés :

  • L’acidité ou la basicité des matières grâce à leur PH
  • La solidité des teintures (pas de dégorgement)
  • Composant azoïques (colorant permettant la teinture des matières)
  • Teneur en chrome hexavalent utilisé lors du procédé de tannage (uniquement pour les cuirs)

 

  • Test de déchirement :

Test effectué en traction sur chacune des matières structurelles du produit.

 

  • Test d’abrasion : 

Le produit est découpé en différentes zones.
Les zones les plus exposées doivent résister en abrasion.
L’échantillon test est passé sur une bande abrasive.
La matière ou l’assemblage de matière doit résister un certain temps avant de se percer

 

  • Test de coupure :

Comme pour l’abrasion, suivant les zones du produit, la résistance à la coupure doit être plus ou moins importante
Test effectué avec une petite lame.
On mesure l’enfoncement de la lame dans la matière ou l’assemblage de matière.

 

  • Test de maintien :

Ce test a pour but de vérifier que le produit ne s’arrachera pas en cas d’accident.
Exemple : les manches d’un blouson ne doivent pas remonter le long du bras lors d’une chute.
Le produit est testé à l’aide d’un manche conique représentant la main (gant), l’avant-bras (veste/blouson) ou la jambe (pantalon).
Le produit doit résister à une certaine force sans s’arracher du cône.

 

  • Test de résistance des coutures : 

Chaque couture structurelle du produit doit être testée pour s’assurer qu’elles ne se déchireront pas en cas d’accident.
Test effectué par traction sur la couture.
On retient alors la force qu’il a fallu pour déchirer la couture.
En fonction des zones du produit le niveau requis est plus ou moins important.
Sachant que pour un gant, on peut tester jusqu’à 50 coutures différentes.

 

  • Test d’atténuation des impacts :

Test appliqué aux protections : coude, épaule, genou, hanche, articulation de la main, cheville et tibia.
La protection est frappée par une enclume.
On calcule ainsi la différence entre la force donnée à l’impact et la force transmise, ce qui nous donne le potentiel d’absorption du choc de la protection.

 

 

3. Validation par le laboratoire de la certification produit CE/EPI.

segura